Source, je boirai de ton eau (Aven ; 3)

STEFAN, ASTIER Laurent

& &

 

Quatre bidasses vicelards poursuivent une jeune fille que son pĂšre conduit jusqu’Ă  l’Aven du diable. Que s’est-il passĂ© pour que, vingt-neuf ans plus tard, les suicides se multiplient et que l’inspecteur Walec s’engage dans une dangereuse enquĂȘte ?

 

Il vaut mieux avoir lu Les lois de l’attraction (2005) et L’AffĂ»t  (2006), pour saisir le scĂ©nario de ce dernier volume, mĂȘme si tout est expliquĂ© lors du dĂ©nouement. S’entendant pour tenir en haleine le lecteur, les belles planches glauques, orgiaques et destructurĂ©es du passĂ©, se nouent aux images fermes d’un prĂ©sent trĂ©pidant et rougeoyant. Caricatural quand il fait ressortir la lĂąchetĂ© des premiers personnages, le dessin sait aussi se faire violent ou fluide au fil des inflexions d’une histoire qui bien sĂ»r, va mal se terminer.