Saudade

DELFINO Jean-Paul

Br√©sil, 1840. Chico Zumbi, esclave aveugle et estropi√© √† force de tortures, vit dans une fazenda qui produit du caf√©. Sa fille, Marina, emprisonn√©e √† tort √† Rio durant dix ans et qui a perdu sa trace, est recueillie √† sa sortie par Rosa, une ling√®re g√©n√©reuse et forte en gueule. Dans le quartier mis√©rable o√Ļ elles habitent, Marina sauve par hasard la vie du fils de Dom Ignacio, propri√©taire de la plantation o√Ļ Chico est retenu. L‚Äôh√©ritier, d√©chu et homosexuel, la rend m√®re d‚Äôune petite Isaure et l‚Äôabandonne.¬†Huiti√®me √©pisode d’une saga consacr√©e au Br√©sil, Saudade, qui se d√©roule sur cinquante ans, suit Brasil, mais peut se lire ind√©pendamment. D’une belle √©criture ample et sensuelle, Jean-Paul Delfino fait partager la vie de multiples personnages. Il √©voque la modernisation rapide du Br√©sil, le r√®gne chaotique de Dom Pedro II, intelligent mais faible, et les conflits sociaux qui aboutiront √† la fin de l‚Äôempire. Les histoires s’entrecroisent sur un fond vivant, bruissant de couleurs, d’odeurs, de saveurs et de sons. La condition des Noirs tient le devant de la sc√®ne avec les questions r√©currentes de l’esclavage, du racisme et de l’exploitation. Un livre d√©paysant, bien document√©, peut-√™tre un peu trop long.