Santa Maladria. (Helldorado ; 1.)

MORVAN Jean-David, DRAGAN Miroslav, NO√Č Ignacio

&&

 

Une nouvelle s√©rie au titre angliciste certes, mais bien trouv√©, pour cet enfer au pays de l‚Äôor. Dans une √ģle atlantique, des Azt√®ques tentent d‚Äô√©chapper √† la sauvagerie des Conquistadores qui exterminent tous les natifs afin d‚Äô√©radiquer la maladie contagieuse mortelle qui menace tout le monde, indig√®nes et Espagnols. Deux jeunes insouciants, Hutatsu et Dacintho, s‚Äôefforcent d‚Äô√©chapper aux bellig√©rants. Emprisonn√©s dans la ge√īle espagnole, ils d√©couvrent au milieu de la mis√®re la plus extr√™me une jeune femme azt√®que dot√©e d‚Äôune totale charit√©.

 

Le dessin est réaliste, clair, avec un trait gras et ferme, caricaturant un peu les visages, mais visuellement très fort. Les massacres sont montrés en de très longues séquences muettes qui peuvent choquer. La série commence avec une violence rare, faisons confiance à ce bon scénariste qu’est Morvan pour la faire évoluer en utilisant d’autres ressorts.