Rosemary : l’enfant que l’on cachait

LARSON Kate Clifford

Rosemary est la troisi√®me de la fratrie Kennedy, apr√®s Joe et John. Lorsqu’elle na√ģt en 1918, son p√®re, en pleine ascension, brigue d√©j√† un poste politique. Ses origines irlandaises et catholiques ne lui facilitent pas la t√Ęche, aussi se promet-il d’√©lever ses neuf enfants dans les structures les plus √©litistes en les formant √† devenir des gagnants. Il cultive, avec l’aide de sa femme, l’image d’une famille nombreuse exemplaire, mais Rosemary accuse un retard mental puis des troubles du comportement qu’il faut √† tout prix dissimuler. Diverses m√©thodes √©ducatives sont exp√©riment√©es sans succ√®s, jusqu’√† ce qu’une op√©ration chirurgicale aux cons√©quences dramatiques l’√©loigne √† jamais des siens.¬†¬†L’auteur retrace le destin poignant de Rosemary, l’une des soeurs du futur pr√©sident John Fitzgerald Kennedy, dans un ouvrage clair, document√©, √† l’√©criture vive et alerte. Elle souligne combien les fr√©quents changements d’√©coles ou d’instituts ont pu malmener l’extr√™me sensibilit√© de l’enfant et aggraver son √©tat. Elle rappelle que le handicap, jusque dans les ann√©es 1960, suscitait honte et m√©pris. Ces pages bouleversantes, √©maill√©es d’extraits de lettres et de photos, mettent aussi en lumi√®re l’engagement farouche de certains membres de la famille Kennedy en faveur des malades mentaux et les avanc√©es qu‚Äôils ont obtenues en mati√®re de respect, reconnaissance et droits civiques. Un livre touchant. (P.H. et M.F.)