Rompre

MOIX Yann

Parti √† l’√ģle de Wight pour un week-end idyllique avec Emmanuelle, sa compagne depuis dix-huit mois, le narrateur la quitte brutalement pour une insignifiante question qu’elle lui a pos√©e. ¬†¬†Sous forme d’un dialogue entre l’√©crivain et un journaliste, ce roman aborde et d√©cortique √† l’extr√™me la rupture amoureuse et ses r√©percussions apr√®s la perte irr√©versible de l’√™tre aim√©. Mais s’il d√©taille √† l’envi les manifestations physiques et psychologiques de la douleur de l’absence, Yann Moix (Terreur, NB avril 2017) pr√©f√®re l’abstraction d’analyses sur des th√®mes li√©s au sujet √† la complaisance pour l’introspection : la justification, ou non, du couple, le moi et le nous, le pi√®ge de la solitude, la normalit√© et l’id√©e du bonheur. Des d√©veloppements sur le temps, pr√©sent, pass√© et √† venir, √©tayent une r√©flexion qui ne manque pas d’int√©r√™t, m√™me si l’ensemble de la construction opte d√©lib√©r√©ment¬†‚Äď nombreuses figures stylistiques, aphorismes ou citations d’auteurs √† l’appui¬†‚Äď pour une orientation plus rh√©torique que sensible. (M.M. et M.Bo.)