Romance killer ; 1

DOHA

& &

Un tueur Ă  gages s’aperçoit qu’il est incapable d’exĂ©cuter une jeune femme dont le mari vient de commanditer le meurtre. Mieux : l’assassin au coeur tendre Ă©pouse sa « cible » que la mort n’a pas effrayĂ©e au point d’oser demander des comptes Ă  son prĂ©sumĂ© bourreau. Repenti, le « killer romantique » essaie maladroitement de parvenir Ă  une certaine forme de sagesse, lui que la mort d’une souris affecte outre mesure, qui se fuit lui-mĂȘme, et qui doit, de surcroĂźt, enseigner le « mĂ©tier » au lamentable Bong Man, jeune tueur Ă  gages au faciĂšs simiesque.

Ce roman graphique d’un ton assez original est remarquable avant tout par son graphisme proche de celui des dessins animĂ©s asiatiques, dans une mise en page totalement libĂ©rĂ©e qui fait ressortir les trĂšs belles nuances de coloris sur les fonds noirs des pages. Au-delĂ  de cet attrait visuel, ce tueur empĂȘtrĂ© dans son rĂŽle est, tous comptes faits, assez attachant dans un scĂ©nario au registre dĂ©calĂ©, et assez humoristique pour finir.