Reviens Mahomet, ils sont devenus fous ; chroniques de la barbarie islamique ordinaire

SAHEBJAM Freidoune

& & &

 

Au travers d’exemples pris en Iran, Irak ou Afghanistan, Freidoune Sahebjam, journaliste iranien, livre des récits cruels, témoignages effrayants du fanatisme, de l’intolérance et de la xénophobie. Tous se situent dans le monde musulman, mais tous ne relèvent pas de l’islamisme. Aux pays des talibans et des ayatollahs, des lois d’un autre âge sévissent qui réduisent le peuple en esclavage, les femmes tout particulièrement. Le plus inquiétant est la persistance parmi ces populations d’une sauvagerie primitive où l’absence de justice raisonnée, la défense de l’honneur familial justifient la vengeance aveugle, le lynchage. Le Shah avait en Iran imposé sans douceur les réformes nécessaires, mais son éviction, acclamée par certains de nos penseurs, s’est traduite par une régression abominable.

 

Le style journalistique est de lecture facile, cependant la répétition page après page de ces actes inhumains procure un malaise. On sent l’écrivain ému par cette violence qui prédomine dans de nombreux pays musulmans (Morte parmi les vivants, N.B. jan. 2004). La religion musulmane n’est pas en cause, mais son interprétation, ce que dénonce courageusement l’auteur.