Rencontres avec l’archidruide

McPHEE John

Le h√©ros de ces trois r√©cits s‚Äôappelle David Brower¬†; il est ¬ę¬†conservationniste¬†¬Ľ et, √† travers le Sierra Club, consacre sa plume et sa vie aux grands espaces sauvages existant encore aux √Čtats-Unis. Ces r√©cits sont des confrontations. Le premier, ¬ę La montagne¬†¬Ľ, le met aux prises avec un g√©ologue sp√©cialis√© dans la recherche mini√®re. Le deuxi√®me, ¬ę L‚Äô√ģle¬†¬Ľ, sur une vaste plage d√©serte, le met face √† un promoteur subtil. Le dernier, ¬ę La rivi√®re¬†¬Ľ, le fait rencontrer un sp√©cialiste des barrages, un homme g√©n√©reux et remarquable‚Ķ

 

À travers ces randonnées exaltantes dans des paysages superbes, évoqués avec amour, le lecteur plonge dans la perplexité. Qui a raison ? Celui qui lutte contre les modifications apportées par l’homme, quelles qu’elles soient, ou celui qui veut adapter la nature pour que l’homme vive mieux ? La grande question est posée : qui passe en premier, de l’homme ou de la nature ? Les protagonistes, tous des gens remarquables, rendent la réflexion plus approfondie, dans la lignée des grands amoureux de la nature. Un livre percutant, un peu magique et très actuel, quoique écrit en 1971.