Que tombe le silence

GUILLAUMOT Christophe

Renato, dit le Kanak, policier section courses et jeux, voit avec tristesse son supĂ©rieur prĂšs de dĂ©missionner du service pour suivre une bien-aimĂ©e en AmĂ©rique. Soudain celui-ci est accusĂ© de l’assassinat d’un dealer dans un quartier pourri, avec une arme qu’il avait « Ă©garĂ©e » mais il ne peut prouver son innocence. Remuant ciel et terre, mobilisant ses informateurs glauques, Renato s’implique entiĂšrement dans la dĂ©fense de son collĂšgue et ami. Mais les embrouilles s’accumulent : une cousine droguĂ©e devenue « mule » et une grand-mĂšre malade retardent l’enquĂȘte et l’acharnement n’empĂȘche pas le drame.  Christophe Guillaumot (La chance du perdant, HdN octobre 2017) relate, dans ce quatriĂšme roman, la suite des aventures d’un hĂ©ros rĂ©current honnĂȘte et dĂ©brouillard. D’innombrables rebondissements entraĂźnent le sympathique CalĂ©donien, mal vu de ses supĂ©rieurs, dans des milieux interlopes, et rĂ©vĂšlent des aspects peu reluisants des liens entre avocats, autoritĂ©s et monde de la drogue et des jeux…  Toulouse et ses citĂ©s de non-droit contrastent avec la CalĂ©donie, ses plages et ses Ăźles superbes. Toutefois l’intrigue traĂźne en longueur, multipliant les personnagess et alourdissant le propos. L’éclairage sur l’existence difficile du policier, dont la vie privĂ©e souffre des exigences du mĂ©tier, est cependant instructive. (S.La. et F.L.)