Quatre pattes

DOR√ČMUS Ga√ętan

Tout bleu, les yeux grand ouverts, l’ourson s’√©lance sur quatre pattes. Le soleil tape, il manque de s’engluer dans le goudron. Vite, voil√† les petits cailloux o√Ļ faire des claquettes ! Sa compagne d’aventure, l’araign√©e, y nettoie ses trop nombreuses pattes. Puis vient l’herbe qui chatouille, gare aux chardons ! Un peu de cross dans les bosses, un plouf dans la boue – ouille √ßa glisse. Enfin grimper sur le roc enneig√©. N’est-il pas all√© trop loin ?¬†La derni√®re image √©largit le champ sur le parcours de l’ourson √† travers le jardin que son p√®re traverse en deux pas et sur deux pattes. Au bas des doubles pages, quelques mots de commentaire s’inscrivent sur une √©troite bande blanche. La couleur griff√©e de lignes l√©g√®res √©voque le pelage. Cette premi√®re exp√©rience d’autonomie est accompagn√©e d’une araign√©e en contrepoint. √Ä vivre au fil des sensations et √©motions d’un tout-petit, si joliment rendues. 3 ans. (R.F.)