Pomelo imagine

BADESCU Ramona, CHAUD Benjamin

D√©j√† 18 ans qu’a paru le premier Pomelo, Pomelo est bien sous son pissenlit, en 2002. Depuis, √† travers 15 albums, ce dr√īle de petit √©l√©phant rose avec son incroyable trompe toute en longueur si expressive, a voyag√©, d√©couvert, grandi, r√™v√© et s’est pos√© bien des questions existentielles. Il a aussi √©t√© amoureux, de Stela l’√©toile de mer. C’est le moment de faire un petit bilan, de ce qu’il a v√©cu, de ce que r√©serve l’avenir, demain et beaucoup plus tard, et aussi de s’interroger sur le pass√© tr√®s lointain.

L’album aborde des questions existentielles propres √† l’enfance, ¬ę d’o√Ļ viens-je, o√Ļ vais-je ? ¬Ľ. Il y a tant √† imaginer, tant √† montrer en images si expressives et r√©jouissantes de Benjamin Chaud. Questions inqui√®tes (√©cologie), questions sereines (Pomelo a bien sa place dans l’univers), questions sans r√©ponses (l’infini, sa propre disparition). Il imagine m√™me que quelqu’un raconterait sa vie ! Sacr√© Pomelo, quel talent pour nous plonger dans le riche univers de l’enfance, avec ses moments s√©rieux, touchants, fantaisistes ou pleins d’humour. Il en profite ici pour rendre hommage √† la litt√©rature de jeunesse qui permet tout cela, en convoquant Babar, Pinocchio, les Maximonstres, Elmer… √Ä lire, relire et encore relire, seul ou √† plusieurs. (A.E.)