Pierre-Emile et son double chez le psy

WOLF Klaus-Peter

Pierre-√Čmile et son double chez son psy : Le double invisible impose tout le temps sa volont√© √† Pierre-√Čmile, et le pousse √† commettre des actes qui rendent son p√®re furieux : couper les pieds de la table pour en faire des √©p√©es, purger des radiateurs br√Ľlants pour en extraire un monstre, cabosser la voiture familiale‚Ķ Le psy consult√© est vaincu lui aussi par ¬ę l’invisible ¬Ľ qui n’h√©site pas √† prendre la parole pour injurier tout l’entourage. Seul l’amour de Juliette pourra peut-√™tre aider Pierre-√Čmile √† tenir t√™te √† son double malfaisant.

Une maquette particuli√®re fait percevoir le dialogue : des illustrations √† la plume rehauss√©es de couleur o√Ļ le double, qui s’exprime dans une typographie bleue dans le texte, appara√ģt en transparence. Si, dans le premier tome, l’enfant essaie bien de se d√©fendre contre la petite voix des instincts enfantins dont les arguments sont imparables, le d√©doublement de Pierre-√Čmile et son double ¬ę invisible ¬Ľ r√©v√®le, dans le deuxi√®me, des troubles psychiques importants qui restent sans explication. Les actes violents et injustifi√©s se multiplient ; les adultes sont caricatur√©s, les dialogues b√™tes et m√©chants ; seules les illustrations sont amusantes, mais inutiles tant le texte est √©touffant.