Petit Sidney a perdu sa maman

RUBINSTEIN Marianne, POIGNONEC Maureen

Petit Sidney est confi√© √† Grand Pa pour 10 dodos. Quotidiennement, il dessine un point rouge sur le bout de ses doigts, pour bien compter le temps de l’absence maternelle. Quand arrive le grand jour, Petit Sidney est content de retrouver Maman qui lui avait dit qu’elle porterait un pull rouge pour √™tre bien identifiable. Rouge comme les baisers d√©pos√©s sur les doigts le jour du d√©part. Et pourtant, Maman ne semble pas √™tre au rendez-vous √† l’a√©roport.¬†¬†¬†Frimousse aux grosses lunettes cercl√©es, l’enfant n’est pas encore conscient de la dur√©e d’une s√©paration. Elle se compte en dodos, autant de nuits sans sa m√®re. Comme rep√®res du temps √©coul√©, rien de mieux que les doigts o√Ļ reste la trace de la tendresse maternelle. Le voyage en avion ne semble pas inconnu √† l’enfant, qui laisse vagabonder son imaginaire en devenant pilote. L’illustration, tendre et expressive, rend bien compte des sentiments de l’enfant, minuscule quand il pense avoir perdu sa m√®re. Et tellement rassur√© ensuite ! (M.-C.D.)