Pattes de velours.

BERTHO Pascal, KORKYD√ú

Comme le chat de Line, qu’il est bon de se pelotonner dans l’histoire pleine de romantisme d’un coup de foudre. C’est aujourd’hui la mode de d√©crire la vie sentimentale, souvent agit√©e, de ces jeunes dont l’adolescence n’est pas tr√®s loin, qui d√©butent dans le monde actif et cherchent encore un sens r√©el et solide √† leur vie. En voici une nouvelle illustration dans cet excellent album : Antoine balance entre son ancien flirt qui l’attire encore, sa nouvelle patronne quelque peu nymphomane, et la solitude qu’il partage avec un copain envahissant mais plein de sollicitude ainsi qu’avec un chat compagnon du hasard. Apr√®s quelques √©pisodes inattendus, l’animal sera le trait d’union entre Line et Antoine tomb√© follement amoureux d’elle. Happy End‚Ķ

L’album, joliment reli√©, offre un graphisme stylis√© aux traits larges mais expressifs, rythm√© par une mise en page r√©guli√®re privil√©giant les personnages plut√īt que les d√©cors r√©duits au minimum, chaque planche √©tant majoritairement divis√©e en neuf parties √©gales. Le sc√©nario est plaisant, faisant bien ressortir avec humour les incertitudes et doutes de cette g√©n√©ration. Tr√®s bon moment !