Pas de deux avec la mort.

GERMAIN Alain

Tous les matins, Ă  9h45 prĂ©cises, madame Olga, directrice des Ballets de la Tour Eiffel, se rend aux studios Wacker. Cette ancienne du BolchoĂŻ dirige, d’une main de fer, sa troupe de danseurs, souvent venus de l’Est, et se dĂ©lecte Ă  exciter les jalousies. Dans son cours, l’atmosphĂšre est exĂ©crable, le drame couve
 et survient. Les deux vedettes sont attaquĂ©es : Tatiana est menacĂ©e, mutilĂ©e, Boris est frappĂ© de trois coups de couteau. Leurs doublures qui piaffaient d’impatience et crevaient d’envie, peuvent enfin montrer leur talent dans le fameux ballet « Le lac des Cygnes ». Mais sont-ils coupables ? Un gentil docteur noir va peut-ĂȘtre tout Ă©claircir.

Metteur en scĂšne, chorĂ©graphe, dĂ©corateur, costumier, Alain Germain a imaginĂ© son roman dans un milieu qu’il connaĂźt parfaitement, cĂŽtĂ© cour et cĂŽtĂ© jardin. Reprenant un thĂšme dĂ©jĂ  beaucoup utilisĂ©, il fait Ă©voluer des danseurs obnubilĂ©s par leur art et dont le talent masque les faiblesses et le machiavĂ©lisme, dans une intrigue qui peine Ă  convaincre.