Nora

MAZÉ Léa

Les parents de Nora déménageant, ils confient leur fillette à son oncle pour des vacances à la ferme. Boudeuse et mutique, la gamine, à part quand elle joue avec la chatte, s’ennuie. Elle découvre un chêne majestueux au tronc creux, s’y glisse, ce sera sa cabane. Elle grimpe régulièrement dans les branches d’où elle aperçoit, avec ses jumelles, une vieille dame assise sur un banc, toujours seule. Elle s’en inquiète. Pourquoi n’a-t-elle pas de mari ? Peut–être qu’il n’est pas né, mais avant d’être né on est où ?

 

Dans ce merveilleux récit initiatique, empreint d’onirisme et de poésie mais aussi de drôlerie, l’héroïne séduit par sa spontanéité, sa fraîcheur, sa naïveté et sa logique enfantine. Taraudée par des questions existentielles, pas toujours satisfaite des réponses de son oncle bien souvent désarçonné, elle en appelle à l’imaginaire pour pallier la réalité. Les nombreuses planches muettes, la simplicité du trait au crayon, le décor sobre, la douceur de la palette sépia servent cette émouvante réflexion sur la solitude, l’amour, la vie, la mort et la guerre, suscitant chez le jeune lecteur sa propre réflexion. Une première BD, une réussite. (E.-E.H.)