Nocturne pour Stanislas

DEGROOTE Annie

Hania, jeune artiste peintre aux racines polonaises, √©lev√©e dans la culture slave par sa grand-m√®re Wanda, quitte Douai pour Lille o√Ļ elle esp√®re trouver du travail. √Ä une soir√©e, elle rencontre Wilhelmine, une veuve septuag√©naire, √©l√©gante et riche, qui se prend d‚Äôaffection pour elle. Elle va d√©couvrir peu √† peu l‚Äôhistoire de sa famille √©migr√©e au d√©but du XXe si√®cle pour travailler dans les mines de charbon du Nord de la France. Intrigu√©e par la figure myst√©rieuse de son grand-p√®re Stanislas, elle tente de reconstituer le destin tourment√© de cet homme.¬†¬†Annie Degroote (D‚Äôinfinies promesses, NB d√©cembre 2015) exploite dans ce nouveau roman ses th√®mes favoris en s‚Äôattachant √† faire revivre sa r√©gion natale des Flandres √† travers ses traditions et ses habitants. Dans ce r√©cit, elle plonge le lecteur dans l‚Äôatmosph√®re des bassins houillers o√Ļ les Polonais tentaient, au d√©but du si√®cle dernier, de gagner leur vie, elle √©voque leur int√©gration. Les personnages, sympathiques mais si convenus, s‚Äôaffairent sur la musique de Chopin ! L‚Äôintrigue assez t√©nue se tisse autour d‚Äôun secret de famille bien gard√©. Elle manque cependant de vigueur et de rebondissements et le d√©roulement artificiel peine √† retenir l‚Äôint√©r√™t.¬† (C.R.-G. et M.Bo.)