Mon petit doigt m’a dit

BRAVI Soledad

L‚Äôautruche offre sa bille √† un copain pour aussit√īt regretter son geste. Autrement dit, elle s‚Äôen mord les doigts. Elle attrape une souris, et, pas de chance d√©cid√©ment, celle-ci lui file entre les doigts. Avec ses amis, elle chante √† tue-t√™te et tout le monde conna√ģt les paroles sur le bout des doigts. Quand la cloche sonne dans la cour de r√©cr√©ation, tous les enfants ob√©issent au doigt et √† l‚Äôoeil.

¬†Seize expressions autour du mot doigt sont ainsi joyeusement mises en sc√®ne sur un beau papier et des fonds de couleurs douces. L‚Äôhumour est au rendez-vous avec cette grande perche d‚Äôautruche dont le long cou et les grandes pattes permettent des positions jubilatoires. Le trait aussi s√Ľr que souple de Soledad Bravi fait merveille. Une petite troupe d‚Äôamis rend le plaisir collectif¬†; chat, souris, cochon, girafe, √©l√©phant jouent, font la course, chantent, rigolent en choeur. Mais il faut bien se reposer aussi, les doigts de pieds en √©ventail¬†! Les mots √©chang√©s circulent dans des bulles et l‚Äôexpression en bas de page est assortie de sa signification. (A-M.R.)