Millenium People.

BALLARD J. G.

La Marina de Chelsea est un quartier super-protégé habité par la classe moyenne. Un étrange médecin tente de persuader les habitants qu’ils sont de nouveaux prolétaires, esclaves de leurs bonnes manières, de leur confort et de leur honnêteté. Sous son emprise, ils fomentent contre eux-mêmes une violente révolution, totalement surréaliste quant à ses causes et à ses effets. Un psychologue enquêtant sur la mort de sa femme au cours d’un faux attentat terroriste trouve, en ces bizarres circonstances, de précieux renseignements.  Dans la ligne de Super-Cannes (NB juillet 2001), Ballard décrit un monde clos, infantile, proie désignée d’illuminés pervers ou violents. C’est celui de la classe moyenne anglaise dont il ridiculise avec talent le conservatisme sécuritaire. Dans ce roman d’anticipation, sombre et drôle à la fois, policier et divertissant, il brasse une multitude de thèmes. La lucidité, l’ironie et la violence contenue peuvent provoquer chez le lecteur une certaine inquiétude : et si le bourgeois français ressemblait au locataire de la Marina ?