Melric et le dragon

McKEE David

Au ch√Ęteau, les soldats bedonnants se gavent de cochonnailles et de friandises; ils utilisent m√™me leur √©p√©e pour √©taler la confiture sur leurs tartines. D√©sappoint√©, le roi d√©cide d’organiser une chasse au dragon pour redonner un peu d’entrain √† sa troupe inactive. En son absence, Melric le magicien est charg√© d’occuper l’animal de compagnie du monarque. Quoi de mieux que de trouver un dragon pour jouer avec le troon, en le cachant dans l’enceinte m√™me du ch√Ęteau! Au retour, le roi ravi offre √† tous un gros g√Ęteau au chocolat.¬†Comme dans les albums pr√©c√©dents, Melric est aid√© de ses comparses pour r√©soudre ses probl√®mes. Les personnages, dr√īles et caricaturaux, √©voluent dans un univers fantasque et merveilleux. L’atmosph√®re est gaie et rassurante. Les d√©cors, tr√®s fournis en d√©tails, font c√ītoyer costumes moyen√Ęgeux et sc√®nes contemporaines. Animal mythique du bestiaire, le dragon se d√©cline en jouet, enseigne, peinture ou tapisserie. L’auteur fait ainsi un clin d’oeil aux produits d√©riv√©s, de m√™me qu’il souligne la soci√©t√© de consommation qui conduit √† l’ob√©sit√©. (M.-C.D.)