Max le Maudit.

HAZRA Indrajit

Apr√®s sept mois de coma, Max revient √† lui et le visage d’Urmi lui appara√ģt. Des retours en arri√®re font revivre les √©v√©nements pass√©s : il √©tait alors journaliste et po√®te, cherchait une certaine Sara√Į qui vivait avec lui, dont l’existence para√ģt douteuse. Son ami Tamal ayant √©t√© licenci√© √† cinquante-huit ans, il tente d’intervenir aupr√®s du patron, puis l’aide √† fuir un commissariat. Dans la ville se trame une r√©volution contre le pouvoir mais Max s’int√©resse plus √† un chien errant qu’il a recueilli. Il participe malgr√© lui √† une manifestation, pouss√© par un ancien condisciple. Emprisonn√©, il sera le seul rescap√© du massacre lorsque la police les mitraille. Il ira ensuite tuer le patron de Tamal puis reviendra chez lui. Les √©v√©nements sont difficiles √† suivre car on saute sans arr√™t d’une anecdote √† l’autre, oscillant entre illusion et r√©alit√©.

Ce r√©cit sibyllin et erratique se veut-il une d√©nonciation de certaines d√©rives dans l’Inde moderne ? Il est bien difficile de le dire‚Ķ Quoiqu’il en soit ce roman noir, qui joue aussi de la d√©rision, r√©v√®le une plume tr√®s moderne.