Martin, apprenti de Gutenberg. Carnet d’un imprimeur 1467-1468

HUMANN Sophie

Mayence, 1467. Gutenberg au cr√©puscule de sa vie encourage son dernier √©l√®ve, Martin, √† finir sa formation aupr√®s de Nicolas Jenson, un ancien disciple dont il a perdu la trace. Apr√®s quelques mois d’apprentissage √† Strasbourg chez l’imprimeur Mentelin, le jeune gar√ßon, qui voue une grande affection au Ma√ģtre, prend la route pour Paris toujours √† la recherche d’informations sur Nicolas Jenson. Plus d’une ann√©e s’√©coulera avant qu’il le trouve et s’installe √† ses c√īt√©s √† Venise.

√Ä travers la fiction d’un carnet de voyage √©crit √† la premi√®re personne, le lecteur va certes croiser les ateliers des pionniers de l’imprimerie, mais suit surtout l’aventureux p√©riple du jeune apprenti √† une √©poque o√Ļ le temps s’√©coulait au rythme des moyens de locomotions : voyages p√©destres le long du Rhin ou chaland sur la Seine‚Ķ Il d√©couvre l’ambiance des villes de foire et des march√©s, la complexit√© et la lenteur d’acheminement du courrier, les corporations d’artisans et notamment celle des copistes qui craignent de perdre leur emploi avec l’arriv√©e de l’imprimerie. Un docu-fiction riche en d√©tails sur la vie et les moeurs de cette fin de Moyen-√āge, instructif et de lecture agr√©able.