Malgré tout

LAFEBRE Jordi

C’est l’histoire d’Ana et Zeno. Ana, sexagénaire ultra-dynamique, ancienne maire tout juste retraitée, est une épouse mère et grand-mère heureuse. Zeno, baroudeur, ancien marin, propriétaire dilettante d’une librairie et jeune docteur en physique est un célibataire endurci. Mais un jour leurs vies se sont croisées et il faudra bien remonter le cours de ces deux cœurs qui se sont toujours aimés pour comprendre arriver à la double chute, celle de l’histoire à la première page et celle du bateau à la dernière ou presque. 

Jordi Lafebre réalise en vingt chapitres à rebours un chef d’œuvre de bande dessinée, un petit bijou de virtuosité scénaristique, de tendresse, de finesse et de poésie. Le ton est juste, les paroles fortes et tendres, l’atmosphère oscille de la nostalgie au fou-rire, c’est un régal à savourer au coin du feu, whisky ou tisane à la main, sur fond de suites de Bach. Le dessin émerveille aussi par son énergie incroyable, et par la belle expressivité de visages décidés, à la fois anguleux et harmonieux, vivants. C’est beau !