L’ombre des autres

RHEIMS Nathalie

En 1889, Tess, étudiante à la Salpêtrière auprès du professeur Charcot, est rappelée en Angleterre pour soigner sa tante atteinte de troubles psychiques. Dans un milieu de mediums, photographes spirites et vrais ou faux hystériques, elle retrouve son oncle qu’elle a toujours aimé en secret et va vivre avec lui une brève passion avant le dénouement final surprenant.

 

Sur fond de la lutte, en cette fin de si√®cle, entre les progr√®s des sciences et l‚Äôengouement pour le parapsychologique, l‚Äôauteur centre son roman sur les disparus, les morts, ces ‚Äúautres‚ÄĚ partis trop t√īt sans avoir eu le temps de r√©gler leurs probl√®mes sur terre et qui reviennent hanter les vivants. Mais l‚Äôaction d√©cousue, les personnages qui passent d‚Äôun d√©cor √† l‚Äôautre sans raison, le d√©nouement sans surprise, laissent insatisfait. Si son pr√©c√©dent roman (Le Cercle de Meggido, NB d√©cembre 2005) √©voquait une BD, celui-ci serait plut√īt un sc√©nario de t√©l√©film d‚Äôangoisse.