L’extraordinaire garçon qui dévorait les livres

JEFFERS Oliver

Henri adore les livres, mais au lieu de les lire, il les mange. Au bout d’un moment, il se rend compte que ces repas le rendent plus intelligent : leur contenu monte directement au cerveau. Excité,  il augmente sa consommation, devient boulimique afin de tout savoir. Patatras ! À trop manger, tout commence à se mélanger.L’histoire, amusante, est mise en scène avec cohérence et fantaisie. La typographie utilise des caractères d’imprimerie type roman, et l’univers de l’imprimé soutend toute l’illustration : fonds à rayures ou carreaux de cahiers d’écolier, pages de dictionnaires, de livres de maths ou de pièces de théâtres pointent leurs mots sous la peinture ou les dessins, dans une dominante de tons sépia. Le jeu s’affirme avec l’animation variée : pop-up, volets à soulever, mini-livres à déplier, tirettes à actionner… Une petite fable jolie et ludique sur le plaisir et les bienfaits de la lecture, dont le héros, malgré ses formes simplissimes, est expressif et attachant.