Les trois femmes du consul

RUFIN Jean-Christophe

Les autorités de Maputo (Mozambique) informent l’ambassade de France qu’une de leurs ressortissantes est incarcérée pour le meurtre de son mari, le « vieux » Béliot, retrouvé noyé dans sa piscine. Aurel Timescu, consul adjoint, se précipite à la prison pour rencontrer l’accusée. Son instinct lui suggère une erreur. Outrepassant ses attributions, il prend l’initiative de démasquer le coupable. Dans le deuxième volume de la trilogie des enquêtes d’Aurel le Consul (Le suspendu de Conakry, NB juillet-août 2018), ce drôle de fonctionnaire désabusé, adepte de la résistance passive et passé maître dans l’art de jouer les planqués, saute sur cette affaire qui le sort enfin de sa torpeur administrative. Il mène ses investigations au nez et à la barbe de sa hiérarchie, gentiment épinglée au passage, et révèle une fois de plus ses talents d’enquêteur passionné. Autour du défunt, petit potentat domestique à la réputation douteuse, gravitent les trois femmes qui ont partagé sa vie et des personnages peu recommandables liés entre eux par un trafic d’ivoire très juteux. Ce roman policier qui dénonce la corruption à tous les niveaux repose plus sur la personnalité de cet anti-héros que sur l’originalité des thèmes abordés.  (R.C.-G. et C.-M.T.)