Les larmes du diable.

SANSOM C.J.

Londres, √©t√© 1540. L’avocat-d√©tective bossu, Matthew Shardlake, est charg√© par Thomas Cromwell, premier ministre d’Henri VIII, de lui rapporter le feu gr√©geois. Ce savoir alchimique venant des Byzantins et soustrait aux Turcs apporterait √† l’humanit√© ruine, malheur et effusions de sang : Les larmes du diable. Il a √©t√© d√©rob√© et Matthew a douze jours pour le retrouver‚Ķ Le roi s’appr√™te √† r√©pudier sa derni√®re femme, Anne de Cl√®ves. La R√©forme bat son plein. Cromwell a besoin de renforcer son pouvoir contre la faction papiste. Dans le m√™me temps, l’avocat doit prouver l’innocence de la jeune Elisabeth Wentworth suppos√©e coupable du meurtre de son cousin et qui devra √™tre supplici√©e.

¬†Dans ce second roman de C.J. Sansom (Cf. Dissolution, NB mars 2004), on retrouve le personnage attachant de Matthew Shardlake qui √©volue dans un Londres crasseux, √©touffant, plein d’intrigues, de crimes et de rapines. Le romancier conna√ģt son sujet et le thriller est ici l’occasion de d√©veloppements qui d√©passent le cadre de la simple enqu√™te polici√®re. L’intrigue, fort bien √©crite, intelligente et document√©e, saisit le lecteur pour ne plus le l√Ęcher.