Les Deux Paysages de l’empereur

YEH Chun-Liang, WANG Yi

Pour l’anniversaire de sa femme, la princesse Lan, qui se languit de son pays, le royaume de Sichuan, l’empereur commande √† deux peintres une fresque repr√©sentant ce pays. Chacun y r√©pond √† sa mani√®re. Ma√ģtre Li se renseigne avec s√©rieux sur le Sichuan puis le peint avec minutie au plus proche de la r√©alit√©. Ma√ģtre Wu part √† la d√©couverte du pays et s’√©prend de son atmosph√®re. √Ä son retour, en quelques jours, il se lance dans sa cr√©ation artistique. Cette histoire librement inspir√©e d’une anecdote ancienne pr√©sente deux approches de la peinture chinoise, la repr√©sentation de la forme et la visualisation de l’esprit. C’est l’occasion de d√©couvrir deux figures historiques et majeures de la peinture chinoise de l’√©poque Tang : Ma√ģtre Li Sixun et Ma√ģtre Wu Daozi. √Ä la fin du livre, quatre pages donnent des renseignements sur le Sichuan, la peinture chinoise, et la traduction des caract√®res chinois en haut de chaque illustration. Quatorze tableaux pleine page dans des tonalit√©s fondues parfois acidul√©es d√©peignent la fa√ßon de travailler de chaque peintre et plongent dans l’estampe chinoise. L’ensemble forme un bel album aux traits d√©licats mais un peu kitsch.