Les cendres de Koptiaki (Nous, Anastasia R ; 2)

ORDAS Patrice, COTHIAS Patrick, BERR Nathalie

Ekaterinbourg, 31 décembre 1918. La princesse Anastasia a échappé au massacre de la famille du Tsar. Le Comte Félix Volodine l’accueille et cherche un moyen de la protéger. Collaborant à l’enquête du juge Sokolov, en compagnie d’un Américain nommé Jessup, mi-journaliste, mi-agent de renseignement, il assiste à l’exhumation des membres de la famille impériale dans la forêt de Koptiaki où ils sont pris à partie par un détachement de Rouges. De son côté, Franziska, sosie de l’Archiduchesse Tatiana, veuve et misérable, criminelle sans doute, imprégnée de souvenirs qui ne lui appartiennent pas, erre dans Berlin la tête pleine d’idées de grandeur et de bals à la cour. Rêves ou réalité ?  –  Dimanche après dimanche, elle va sur un pont où elle doit rencontrer Félix. Viendra-t-il avant que le désespoir ne l’emporte ?

Comme dans l’histoire réelle, le scénario brouille les cartes, mêle faits et énigmes et entretien le suspense. Guidé par des variation de teintes soulignant les changements d’époques, le lecteur pourra suivre le fil de deux récits qui s’entrecroisent et dont on pressent la jonction prochaine. Un dessin soigné et parfois expressif donne aux personnages des profils un peu convenus. La fin de ce volume ne laisse guère deviner la chute attendue dans le prochain tome.