Les bras rouges (La XIe plaie ; 2)

TACKIAN Nicolas, URGELL Joan

L’enqu√™te de Michelle, commenc√©e √† Paris, reprend √† La Rochelle. Apr√®s le rep√™chage d’un corps sans t√™te pr√®s du port, les d√©couvertes fun√®bres se multiplient dans le marais poitevin : la Venise verte serait-elle peupl√©e de bras rouges qui entra√ģnent les visiteurs vers la mort ? – Aid√©e par d’affreux cauchemars, l’h√©ro√Įne va se faire un improbable alli√© de l’homme au visage de grenouille et d√©couvrir une r√©alit√© tout aussi glauque que son imagination. ¬†

Alternant entre r√™ve et r√©alit√©, √©sot√©risme et police, le r√©cit, habit√© de personnages angoissants sur fond d‚Äôun jeu d√©moniaque de chasse √† l’homme, s’intensifie au fil des pages en se concentrant sur la personnalit√© d’un ¬ę¬†ma√ģtre¬†¬Ľ myst√©rieux dont l’opus suivant r√©v√®lera peut-√™tre le sort. La cl√© se trouve-t-elle dans le sanctuaire d’Anubis ? La morbidit√© du sujet est accentu√©e par un dessin vif et heurt√©, riche en d√©tails macabres, Les teintes putrides, contribuent √† la m√©phitique harmonie des pages. Une oeuvre d’un talent incontestable, √† r√©server aux coeurs bien accroch√©s.