Les anges de Beau-Rivage

LEGRAIS Hélène

Adeline, quatorze ans, orpheline, fuit en catastrophe sa Savoie natale en 1872 et arrive à Genève. Sa rencontre avec trois femmes de chambre du célèbre palace Beau-Rivage bouleverse son existence. Engagée pour entretenir les feux dans les cheminées des chambres, elle gravit peu à peu tous les échelons jusqu’au poste de gouvernante. Toute sa vie est liée à l’hôtel car elle épouse Joan qui fait partie du personnel. Mais pourquoi a-t-elle brusquement quitté la ferme où elle vivait ?  Hélène Legrais (Trois gouttes de sang grenat, NB décembre 2016) situe son dernier roman au bord du lac Léman dans le prestigieux établissement Beau-Rivage, propriété de la famille Mayer, où de nombreuses personnalités ont séjourné : l’impératrice Sissi qui y décède après avoir été poignardée, la comédienne Sarah Bernhardt… L’Histoire avec les deux guerres mondiales, la création de la SDN et la fiction se mélangent. L’auteur décrit minutieusement le rôle de chaque membre du personnel, la modernisation de l’hôtel mais le récit trop bavard qui s’éternise jusqu’en 1944 finit par lasser. (B.D. et M.S.-A.)