L’enfant noire aux parents blancs : comment l’apartheid fit changer Sandra Laing trois fois de couleur

STONE Judith

& &

 

En Afrique du Sud, en 1966, à l’école primaire pour Blancs, la police vient chercher Sandra Laing, dix ans, sous le prétexte qu’elle est noire. Née de parents Afrikaners, son apparence est celle d’une « Coloured ! ». Dès les premières pages, la journaliste et historienne Judith Stone plonge le lecteur dans le drame de l’apartheid, ses incohérences et sa cruauté. L’affaire Sandra Laing avait alors suscité une immense émotion dans le monde : un long-métrage réalisé par Anthony Fabian en 2000 est à l’origine de la rédaction de cet ouvrage. Pendant cinq ans, Judith Stone entretient une conversation avec Sandra afin de reconstituer son histoire à partir d’une mémoire défaillante due au traumatisme vécu. Son récit, émaillé des souvenirs de Sandra et solidement étayé par un support historique sur l’Afrique du Sud, des témoignages et des ouvrages de psychologues, permet de découvrir le système absurde de la classification entre Blancs, Noirs, Coloured et ses dérives. Rejetée d’une catégorie à l’autre, elle vit maintenant à l’abri du besoin, mais blessée à jamais. Un récit méthodique, éloquent et empreint d’une grande humanité, qui, au-delà d’un drame humain, dresse un réquisitoire sur l’absurdité d’un système politique et social.