Le sourire du Diable

HODGSON Antonia

En 1727, √† Londres, Thomas, fils d’un r√©v√©rend et destin√© au clerg√©, pr√©f√®re fuir pour mener une vie de d√©bauche qui le m√®ne √† Marshalsea, prison r√©serv√© aux d√©biteurs. √Ä son arriv√©e, il apprend qu’un gentilhomme vient de se pendre, en fait a probablement √©t√© assassin√©. On lui promet la libert√© s’il trouve le coupable. Dans ce monde sans indulgence les d√©tenus jouissent d’une certaine libert√© √† condition d’en payer le prix. Les amis deviennent des tra√ģtres pour quelques pi√®ces et la corruption est la r√®gle.¬†Dans ce premier roman, l’auteur d√©peint l’horreur des ge√īles et des bas quartiers de Londres au d√©but du XVIIIe si√®cle. Cette fiction historique est tr√®s bien document√©e tant sur les conditions de vie des prisonniers que sur la vie locale, √©conomique et politique de l’√©poque. La violence verbale et physique, omnipr√©sente, est d√©crite avec une pr√©cision qui fait froid dans le dos ! L’enqu√™te proprement dite ne commence qu’√† la moiti√© du r√©cit et l’auteur fait tour √† tour soup√ßonner tous les personnages ‚Äď fictifs ou r√©els ‚Äď et ils sont nombreux ! Le style fluide, √©maill√© d’expressions couleur locale, aide √† suivre une intrigue l√©g√®re, parfois un peu rocambolesque. (C.M. et A.-M.D.)