Le sort tomba sur le plus jeune

BLANDINIÈRES Sophie

À Catanzaro en Calabre, au sud de l’Italie, tout le monde se connaît. La Cour de cassation a annulé la condamnation d’un homme de soixante ans, travailleur social sans histoire. Il aurait abusé de sa voisine âgée de onze ans. Un mutisme unanime, un silence hostile s’opposent aux interrogations d’une journaliste parisienne dépêchée par sa rédaction pour comprendre.    C’est une femme habituée à fréquenter la laideur, concernée par ce sujet pour l’avoir vécu, qui mène avec obstination l’enquête sur cette fillette contrainte à un faux amour pour échapper à la misère. En donnant la parole à neuf victimes, Sophie Blandinières livre dans ce premier roman un plaidoyer lancinant contre l’inceste et la pédophilie. Dans une langue trop sophistiquée avec des comparaisons parfois douteuses, au-delà de la dénonciation, elle cherche à mettre à nu la violence insidieuse des non-dits et le rôle primordial des témoins. L’auteur connaît son sujet : le piège du prétendu consentement imposé par les prédateurs, souvent dans l’univers familial, le silence de l’entourage même après les révélations. On souffre pour toutes ces vies brisées à jamais. Néanmoins, cela ne suffit pas à convaincre. (S.D. et Maje)