Le Rubis

COSS√Č BRISSAC Marie-Pierre de

Dans cette saga, Charlotte de Rodays, le personnage principal, dresse le tableau d’une famille d’ancienne noblesse, √† la t√™te d’un magnifique ch√Ęteau, aux prises avec les difficult√©s du XXe si√®cle. Avec indulgence et une certaine distance, elle analyse l’√©tat d’esprit des siens essayant de maintenir, sans d√©roger, les traditions ancestrales. Malgr√© plusieurs mariages avec de riches h√©riti√®res bourgeoises, l’entretien du ch√Ęteau devient impossible. Ses cousins, r√©fugi√©s en juin 1940, d√©couvrent avec Charlotte, adolescente, les recoins les plus myst√©rieux de l’antique demeure d√©labr√©e. Ils font connaissance avec toute la famille. Des amours franchissent les barri√®res sociales, procurant joies et remords‚Ķ Malgr√© les visites du ch√Ęteau exig√©es par l’arm√©e allemande, l’Occupation fut relativement cl√©mente pour cette famille. Aurait-elle √©t√© prot√©g√©e par le myst√©rieux rubis-talisman re√ßu en cadeau de mariage par la m√®re de Charlotte ? ¬†De sa plume tr√®s √©l√©gante, Marie-Pierre de Coss√© Brissac, comme dans Le cahier indien (NB juillet 1998), d√©crit √™tres et lieux avec une extr√™me pr√©cision et beaucoup de tendresse. Aussi, ce roman doux-amer, sans doute tr√®s autobiographique, devient-il particuli√®rement attachant.