Le récidiviste

FLEISCHER Alain

√Ä quarante-sept ans, il se rend √† Budapest, berceau de sa famille, pour rencontrer un criminel r√©cidiviste qui l’int√©resse pour un prochain roman. Le th√®me en serait la r√©cidive, le recommencement. En route, √† Brno, il croit se revoir, √† dix-sept, dix-huit ans, amoureux sportif et fringant, vivant ¬ę¬†une bulle¬†¬Ľ, √©pisode d√©sormais marquant de son pass√©. Pourrait-il le revivre ? Il en vivra bient√īt d’autres, br√Ľlants… Et le criminel ? Comment a-t-il v√©cu¬†lui-m√™me¬†la r√©p√©tition compulsive de ses crimes ?¬†¬†Un √©rotisme enfi√©vr√©, le th√®me de la musique pratiqu√©e par la plupart des protagonistes, traversent ce r√©cit qui se lit avec int√©r√™t jusqu’√† ses deux tiers. Alain Fleischer, √©crivain d’une cinquantaine d’ouvrages (Effondrement, NB novembre 2015), photographe, cin√©aste, plasticien, parle avec subtilit√©, dans un style r√©p√©titif et distanci√©, du pass√©, du souvenir, de la possibilit√© de les ¬ę¬†recommencer¬†¬Ľ. Les aventures amoureuses y tiennent une grande place et sont d√©crites avec une virtuosit√© litt√©raire qui enrobe longtemps leur crudit√©. Mais une traduction simultan√©e en style pornographique, utilis√©e √† la fin, vraiment d√©plaisante, passe la mesure. La libido peut √™tre mauvaise conseill√®re !¬† (M.W.)