Le Rebelle ; T.I

BETI Mongo

Le Rebelle regroupera en trois tomes des textes de Mongo Beti, l’écrivain camerounais disparu en 2001. Ce premier volume recouvre les années 1953-1993, période de ses études et de son exil politique en France. Il s’agit essentiellement d’articles parus dans sa revue « Peuples noirs – Peuples africains ». Mongo Beti s’attaque avec violence au colonialisme français, au néocolonialisme, à la “Françafrique” et à ses collaborateurs africains, au capitalisme, tous responsables des malheurs des peuples noirs. Ses treize romans étaient tout aussi engagés politiquement (cf. Branle-bas en noir et blanc, NB février 2000). Derrière une verve parfois amusante, on retrouve la langue châtiée de l’agrégé de lettres.  La lecture de ces articles ou de ces interviews, d’un intérêt inégal, à l’argumentation quelquefois simpliste, demande une certaine connaissance de la vie politique africaine. Polémiques et sans nuances, ils laissent paraître l’ambiguïté d’un personnage, au fort ego, écartelé entre un nationalisme africain exacerbé et une carrière d’universitaire français.