Le Dernier Amour de Baba Dounia

BRONSKY Alina

Apr√®s l’accident, ils ont fui la zone d’exclusion, mais trente ans plus tard, le village de Tchernovo a retrouv√© quelques habitants d√©cid√©s √† y vivre malgr√© tous les risques. Ils y consomment fruits, l√©gumes et volailles irradi√©s. Baba Dounia vit entour√©e de ses morts et des quelques survivants, soutenue par sa fille, m√©decin en Allemagne et par sa petite fille Laura qu’elle n’a jamais rencontr√©e et qui sera son dernier amour. L’arriv√©e inexplicable d’un inconnu avec son enfant va bouleverser le village fant√īme.¬†¬†Entre fable et r√©alit√©, ce joli roman d‚ÄôAlina Bronsky (Cuisine tatare et descendance, NB mai 2012) campe des personnages habit√©s par une exceptionnelle force vitale dans une micro soci√©t√© capable de r√©sister √† une majorit√© d’autorit√©s scientifiques, civiques ou juridiques. Dans cette zone contamin√©e o√Ļ m√™me les coqs meurent brutalement, des hommes et des femmes conservent dignit√© et volont√©, et la recherche du bonheur n’est pas exclue de leur existence o√Ļ la mort est apprivois√©e. Le personnage de Baba Dounia, sa capacit√© √† d√©passer les difficult√©s physiques ou mat√©rielles sans renoncer √† ses r√™ves, impose une image optimiste face aux d√©rives humaines contre la nature, symbolis√©es par le r√©acteur ¬ę¬†tueur¬†¬Ľ. Une lecture pleine de charme et d’enseignement. (M.M. et M.Bo.)