Le complexe de Mohamed

SARROUB Karim

Dix ans durant, Mohamed, Fran√ßais d’origine alg√©rienne, a choisi de s’exiler du monde. Retranch√© chez lui. Avec pour seul contact son psychanalyste. D√©pression ? Fuite ? Misanthropie ? On ne sait. Lorsqu’il brise cette longue √©clipse, il retrouve son ancienne compagne dans un Paris chang√©. L’enterrement de son p√®re l’entra√ģne en Alg√©rie. L√†, inond√© de souvenirs, il revisite son pass√© dans un pays m√©tamorphos√©. Maintenant d√©mocrate parce que la√Įque. Plus juste. Moderne.

Le sc√©nario du roman de Karim Sarroub, √† la fois fable psychanalytique, br√Ľlot anti-absolutisme et pamphlet antireligieux est assez ambitieux et plut√īt prometteur. Mais cette mise √† distance, d√©nominateur commun voulu par l’auteur entre la recherche identitaire personnelle et la r√©sistance politique passive, a quelque chose d’artificiel. Les th√®mes parall√®les et attachants sont malheureusement, paradoxalement, trait√©s avec simplisme et sophistication. On reste sur le seuil. Attentif. Mais inassouvi. D√©√ßu par l’auteur de Racaille (N.B. mars 2007).

C.R.D.P.