Le cannibale de Crumlin Road

MILLAR Sam

À Belfast, les découvertes des corps éviscérés d’adolescentes sans-abri se succèdent. La soeur d’une jeune fugueuse vient demander l’assistance du détective privé Karl Kane et de sa compagne et secrétaire Naomi, avant qu’il ne soit trop tard. Lorsqu’ils évoquent l’affaire avec Ivana, leur amie transsexuelle, celle-ci est troublée et les met sur la piste d’un puissant notable dont elle connaît le passé pervers. Peu après Ivana est retrouvée égorgée. La chasse au monstre s’accélère quand la propre fille de Kane est enlevée. Nouvelle enquête d’un privé né sous la plume de l’Irlandais Sam Millar (Les chiens de Belfast, NB février 2014). Violence, horreur, terreur alternent dans un roman très sombre, rythmé, mais sans réel suspense. Les ébats de couple pourraient apporter une détente bienfaisante, si elles n’étaient aussi graveleuses et vulgaires sans autre nécessité que la crudité. La narration, terriblement physique, n’épargne ni son personnage, ni le lecteur : bastons à répétition, tortures et traque cauchemardesque. Si l’auteur excelle dans la mise en place des décors délabrés de bas-fonds inquiétants et dans la description des cadavres mutilés, l’explication psychologique des comportements tourne court. Dommage…