L’Afrique trahie

CAPLAN Gérard

Divers dans leurs climats, leurs ethnies, leurs langues, leurs religions, les 54 pays subsahariens en figurent un seul : l’Afrique. L’essai de Gerald Caplan, diplom√© de l’universit√© de Toronto, l’explique par l’identit√© de leurs difficult√©s : sous-d√©veloppement, conflits, famine, sida et mauvaise gouvernance d’√©tats englob√©s par les m√™mes pr√©jug√©s – condescendance et racisme.¬†¬†Ponctions en hommes lors des si√®cles de la Traite, pillage des ressources, fronti√®res arbitraires, m√©pris des administr√©s sont le lourd h√©ritage de la colonisation. Aujourd’hui les responsabilit√©s des pays riches sont point√©es : aides fant√īmes, ing√©rance √©conomique, soutien des dictatures, fuite des cerveaux, politique sanitaire inadapt√©e, statut de la femme… Cet expos√© clair, engag√© et solidement argument√©, est √©tay√© de notes et de bibliographie, de cartes et de tableaux chiffr√©s¬† ; des approfondissements, sur fond gris√©, s’int√®grent facilement au texte. Facile √† suivre dans l’expos√© historique, cette lecture stimule r√©flexion et discussion et s’adresse plut√īt, ensuite, √† des lyc√©ens ou des √©tudiants.