La tectonique des plaques

MOTIN Margaux

L’héroïne est mère d’une petite fille, épouse envahissante, dessinatrice estimée et alcoolique à ses heures. Nous la suivons dans son quotidien jusqu’à la rupture du couple, au milieu de ses amies ; avec son époux attentionné, mais dont la patience a des limites ; sur le lit conjugal où elle prend des poses aguichantes ; devant son ordinateur ; sur le divan où elle se vautre et jusque sur la cuvette de wc sur laquelle elle trône.

C’est la description d’une femme sans complexe ni pudeur, attachante et agaçante, avide d’amour, tour à tour fine et bêtifiante, possessive et pénible. L’humour est constant dans cet ouvrage, souvent léger mais pas toujours, avec un rien de vulgarité gaiement assumée. L’essentiel n’est pas là : le naturel, la vie, le sens de l’observation animent constamment ces dessins joliment imprimés sur beau papier. Le graphisme est magistral, le trait d’une finesse exceptionnelle, inventif et harmonieux avec, parfois, des allusions au dessin animé et à des séries. La colorisation est d’un goût très sûr. Passons sur le côté superficiel, peut-être plus joué que réel, et saluons une grande dessinatrice.