La symphonie du hasard ; livre I

KENNEDY Douglas

Au d√©but des ann√©es soixante-dix, Alice Burns, dix-sept ans, est admise √† Bowdoin, Universit√© du Maine. Cette jeune New-Yorkaise quitte un environnement familial r√©sonnant d‚Äôincessantes disputes et inqui√©tudes. Elle d√©couvre la vie universitaire grisante, ses fraternit√©s √©tudiantes aux enjeux sportifs, des professeurs enthousiasmants, l‚Äôamour et ses d√©ceptions. Sa rigueur et ses r√©els talents litt√©raires lui permettent de rejoindre, en 1973 √† Dublin, le tr√®s fameux Trinity College.¬†¬†¬†Dans cette fresque sans surprise de la vie universitaire am√©ricaine, Douglas Kennedy (Toutes ces grandes questions sans r√©ponse, NB d√©cembre 2016) dessine une h√©ro√Įne √† la perfection lassante. Exigeante et forte, elle s‚Äôinvestit avec courage et lucidit√© dans la d√©nonciation des maux qui minent les rapports estudiantins : racisme, antis√©mitisme, harc√®lement, drogue. Sa conscience politique s‚Äô√©veille avant et apr√®s l‚Äô√©lection de Nixon en 1972. Elle assume les tragiques r√©v√©lations familiales. Le d√©marrage lent du roman, la pr√©cision, l‚Äôaccumulation de d√©tails de cette narration lin√©aire cont√©e √† la premi√®re personne freinent la dynamique et l‚Äôint√©r√™t des aventures et interrogations existentielles d‚ÄôAlice, dont le parcours se poursuivra dans les deux tomes suivants. (A.C. et A.Be.)