La reine des Alfes noirs (Les mondes de Thorgal – Louve ; 6)

YANN, SURZHENKO Roman

Louve n’en peut plus d’attendre en vain le retour de Thorgal et, contrairement aux volontés de sa mère Aaricia, s’enfuit pour essayer de le retrouver. Elle part en compagnie du singe qui sait lui parler par la pensée. Ils joignent en chemin le nain Tjahzi, qui cherche aussi Thorgal pour libérer son peuple devenu esclave des Alfes noirs. En effet, les terribles et très bêtes Alfes noirs veulent des haches coupantes pour abattre l’arbre géant Yggdrasil et provoquer le chaos des mondes. Le peuple des nains sait forger ces haches, mais encore faut-il qu’elle en soient faites du métal qui n’existe pas ! Et voilà la petite Louve, sa guenon, le nain, et souvent une petite araignée, partis à la recherche de beaucoup de choses… Pour ceux qui n’ont pas lu récemment les ouvrages précédents, il est très difficile de se retrouver dans ce scénario alambiqué où chaque personnage semble avoir plusieurs identités. Ainsi, la guenon qui accompagne Louve est en fait une princesse, des nains se transforment éventuellement en chevaliers,… Cet ouvrage est aussi bien dessiné que la saga originale, les univers sont aussi magiques et étonnants, dommage que le lecteur risque de perdre le fil de cette aventure trop ambitieuse. (H.T. et Br.A.)