La petite foule

ANGOT Christine

L‚Äôantiquaire, la retrait√©e du textile, l‚Äô√©crivain en herbe, la motarde, l‚Äôassign√©, le rottweiler et tant d‚Äôautres se pressent en petite foule dans ce livre, un roman (pr√©cise l‚Äôauteur), si diff√©rent d‚ÄôUne semaine de vacances (NB novembre 2012). Chaque femme, homme, animal est unique, ou croit l‚Äô√™tre, mais tous ces personnages sont li√©s par des mani√®res d‚Äôexister diff√©rentes et restent partie prenante de cette immense intrigue qu‚Äôest la vie. La romanci√®re se fait d√©tective et, loupe en main, √† travers quelques gestes, bribes de conversation, humeur, mani√®re de marcher, traque l‚Äôarrogance ou la modestie, la douleur ou le bonheur tranquille. Mais le trait de caract√®re n‚Äôest ni r√©ducteur, ni fig√©. Dans ces instantan√©s d’in√©gale importance, les descriptions sont simples, r√©alistes, les r√©pliques sonnent juste, les attitudes sont de v√©ritables arr√™ts sur image et une empathie certaine sourd de ces observations. Dans Les Caract√®res La Bruy√®re voulait peindre ¬ę l‚Äôhomme en g√©n√©ral ¬Ľ, Christine Angot rel√®ve le d√©fi avec pertinence.