La nuit ne dure pas

GASSOT Jules

Un quarantenaire divorc√© et d√©prim√© d√©cide de passer No√ęl avec sa m√®re veuve √† Gen√®ve. Ils vont ensuite rejoindre sa soeur, sa famille et ses amis √† M√©ribel, apr√®s un fort long trajet en car, pour cause d’embouteillages provoqu√©s par des chutes de neige. Le narrateur a √©crit un livre sur son divorce, qui a eu du succ√®s, et son beau-fr√®re producteur lui a command√© une adaptation pour le cin√©ma. Il noie sa perplexit√© √† vivre dans l’alcool, et il n’est pas le seul parmi les habitants de l’appartement.¬†Le narrateur observe le monde qui l’entoure avec un regard d√©sabus√©, distanci√©, sauf quand une femme jadis aim√©e bouscule son coeur. Il manie une verve concise et fait preuve d’un sens affirm√© de la formule, des comparaisons incongrues, avec autod√©rision et cynisme. Au fil des pages, il √©voque la difficult√© √† vieillir, √† faire durer les couples, √† vivre, et la solitude… Plus tout √† fait jeune, pas encore vieux, il regarde les premiers avec envie, une pointe de jalousie, et les autres avec une certaine piti√©. C’est divertissant par moment, aga√ßant √† d’autres ; le constat reste superficiel, et n’apporte rien de nouveau. (M.D. Et J.G.)