La face cachée du prince charmant

GU√ČRAUD Guillaume, MEUNIER Henri

On le dit et tout le monde le sait : le prince charmant est (forc√©ment) un mod√®le de bravoure, de beaut√©, de savoir-vivre ; il est cultiv√© et convole en justes (et heureuses) noces avec une blonde princesse (charmante de pr√©f√©rence). Mais derri√®re cette l√©gende imm√©moriale, la r√©alit√© est toute autre… ¬†Entre admiration et d√©testation, perfection et abomination, trop et pas assez, il n‚Äôest des fois qu‚Äôun pas √† sauter. Auteur et dessinateur s‚Äôy sont ici risqu√©s en jouant √† cache-cache avec les mots et en sautant d‚Äôune page lumineuse √† l‚Äôautre sur fond noir, comme dans un jeu de marelle o√Ļ l‚Äôenfer et le paradis auraient des semblances et des dissemblances communes. L‚Äôid√©e est originale et dr√īle (caviardage du texte initial pour lui faire dire son contraire) mais il est imp√©ratif d‚Äô√™tre √† l‚Äôaise avec les mots, d‚Äôautant que ceux employ√©s ne sont pas de premi√®re facilit√© ; et qu‚Äôune certaine recherche de musicalit√© des phrases entra√ģne le recours √† des tournures biscornues. Le dessin, expressif, joue la caricature pleine d’humour. (M.-F.L.-G.)