La danse de la pluie

NDAAK Babacar Mbaye, POIROT CHERIF Sandra

 

& & &

 

Quand la pluie arrive, la brousse retrouve ses couleurs, tout le monde est joyeux et les enfants dansent. La pluie, c’est la promesse de l’abondance, de la r√©colte du mil. Adaptation fran√ßaise d’un po√®me en wolof, une des langues du S√©n√©gal, le texte est rythm√©, entra√ģnant. Les images lumineuses aux couleurs √©clatantes de Sandra Poirot Cherif sont peintes en fines touches de gouache sur des fonds d’anciennes cartes du S√©n√©gal ou de textes en langue wolof, tandis que les images sont peintes sur des morceaux de boubous coll√©s.

Dans la m√™me collection, qui propose des textes de po√®tes du monde entier, La maison de Vinicius de Moraes, po√®te br√©silien, compositeur et chanteur, est d’un registre tout √† fait diff√©rent : l’humour, l’absurde sont de r√®gle pour d√©crire une maison charmante, qui n’a ni toit ni charpente… Plus difficile d’acc√®s.