La brodeuse d’histoires

ARANDA Martina

Mila vient d’emm√©nager dans un nouveau quartier. Elle est s√©duite par l’odeur du lilas, le soleil qui p√©n√®tre dans sa chambre, et les rideaux de la voisine. Elle s’approprie son nouveau cadre de vie, et d√©cide de rendre r√©guli√®rement visite √† Lucia, l’ancienne merci√®re du rez-de-chauss√©e qui brode la toile comme les histoires, et sait pr√©parer de merveilleux desserts odorants. En tissant des liens d’amiti√©, l’enfant et l’adulte apprennent √† mieux se conna√ģtre, et Mila √† comprendre la g√™ne de Lucia.¬†¬†¬†Une pile de livres, passion de l’enfant, pour illustrer la premi√®re page. Et un fil bleu, celui de la conteuse-brodeuse qui, point par point, tisse la trame de sa vie, faite d’amour et de partage, d’√©coute de la radio pour apprendre, car elle ne sait pas d√©chiffrer. Cet album traite avec pudeur et d√©licatesse de l’illettrisme et de la transmission r√©ciproque du savoir. Jamais n’appara√ģt le visage de l’adulte, invisible aux yeux du monde. Le dessin, sobre mais explicite, d√©cline les tons de gris. Une tache orange souligne la chaleur de l’accueil, tandis que les touches bleues ponctuent un motif ou soulignent un d√©tail. (M.-C.D.)