Justice divine ? (Le Bourreau ; 1)

GABELLA Mathieu, CARETTE Julien

Paris, au milieu du XV° siècle. Un jeune homme d’apparence noble interrompt une vente de bijou sur le marché du parvis de Notre Dame, au grand déplaisir du marchand, puis repart avec l’anneau litigieux. La nuit suivante, une silhouette sombre traque un homme en fuite du nom de Jehan Martin puis l’exécute après une prompte parodie de justice au cours de laquelle il est accusé par son exécuteur d’avoir tué la propriétaire de l’anneau. Le lendemain, le petit peuple de Paris bruisse du dernier exploit du Bourreau, le justicier masqué au service de Dieu et du Conseil de Paris…A mi-chemin du comics et du récit d’aventure, Justice Divine se présente comme une tentative de créer un univers de superhéros à la française dans un cadre médiéval semi réaliste. Le résultat est plutôt séduisant. Le fantastique est présent sans être écrasant. Les personnages sont dévoilés progressivement,  sans nuire au rythme de l’enquête policière. Le dessin réaliste de Julien Carette  s’exprime aussi bien dans les scènes de combats que dans les poursuites nocturnes. Mais le vrai plaisir réside dans sa représentation des rues du Paris médiéval. Un premier tome d’exposition qui appelle une suite que l’on espère rapide. (A.R. et A.D.)